Jean-Luc BALLESTRA   -   Baryton

Né à Nice, Jean-Luc Ballestra a été pensionnaire pendant deux années du CNIPAL de Marseille (Centre National d’Insertion Professionnelle d’Artistes Lyriques). Il est « Révélation lyrique de l’Adami » en 2007 puis « Révélation lyrique de l’année » aux Victoires de la musique classique la même année. 

 

Il fait ses débuts à l’Opéra national de Paris en 2004 où il est régulièrement invité depuis : il chante dans Dialogues des CarmélitesPantalon dans L’Amour des Trois OrangesDer Steuermann dans Tristan et IsoldeSilvano dans Un Ballo in Maschera, Cyprien dans Yvonne Princesse de Bourgogne (création reprise aux Wiener Festwochen et à la Monnaie de Bruxelles), Moralès dans CarmenMarco dans Gianni SchicchiRamiro dans L’Heure EspagnoleUn Capitaine Grec / Un Capitaine Troyen dans Les Troyens, Schlémil dans Les Contes d'Hoffmann.

 

Ailleurs en France, on le retrouve à l’Opéra de Nice : Lescaut dans Manon de Massenet et dans Manon Lescaut de Puccini, Ruggiero dans La JuiveAlmaviva dans Les Noces de Figaro, Mars dans Orphée aux EnfersMercutio dans Roméo et JulietteLe Maître de Musique dans Ariadne auf Naxos et Ping dans Turandot. On l’entend également dans des rôles tels que Schaunard dans La Bohème (Nancy et Marseille) Frédéric dans Lakmé et Olivier dans Capriccio (Metz), Ashton dans Lucia di Lammermoor et Conrad von Wenckheim dans Les Fées du Rhin (Tours), Moralès dans Carmen (Montpellier), Haly dans L’Italienne à Alger puis Escamillo dans Carmen (Lille), Marullo dans Rigoletto (Festival d’Aix-en-Provence) et Scarpia dans Tosca (Opéra en plein air).

Sur les scènes internationales, il a chanté Johann dans Werther et Gubetta dans Lucretia Borgia (Monte-Carlo), Escamillo dans Carmen (Glyndebourne Touring Opera), Gregorio dans Roméo et Juliette (Festival de Salzbourg), Silvio dans Pagliacci (Liceu de Barcelone), Ramiro et L’Horloge Comptoise / Le Chat dans le diptyque L’Heure Espagnole / L’Enfant et les Sortilèges (Scala de Milan, Rome), Cecco del Vecchio dans RienziAlbert dans Werther et Giacomo dans Fra Diavolo (Rome), Marullo dans RigolettoLeuthold dans Guillaume Tell et Masetto dans Don Giovanni (Bruxelles).

 

Il a fait ses débuts américains sous la baguette de Charles Dutoit dans L’Heure Espagnole avec l’Orchestre Symphonique de San Francisco puis à Boston et Los Angeles. Au concert, on le retrouve notamment avec le Netherlands Radio Philharmonic Orchestra (Utrecht et Amsterdam) dans Evocations de Roussel dirigé par James Gaffigan.

 

Lors de la saison 2020-2021, il chante Thoas dans Iphigénie en Tauride à Angers, Nantes et Rennes, Sharpless dans Madame Butterfly à Metz, Gaveston dans La Dame Blanche de Boieldieu en concert à Limoges et Albert dans Werther à Nice.

Ravel : L'Heure Espagnole

Ramiro : "Voilà ce que j'appelle une femme charmante..."

Opéra national de Paris - mai 2018

Hervé Le Guillou

© 2020 - BLG Artist Management