© 2019 - BLG Artist Management

Philippe-Nicolas MARTIN   -   Baryton

Après des études de musicologie, Philippe-Nicolas Martin termine sa formation en chant lyrique au CNIPAL de Marseille.

 

Il se produit sur les scènes lyriques dans des rôles tels que Albert dans Werther (Nancy), Guglielmo dans Cosí fan tutte (Bulgarie, Beyrouth), Belcore dans L'Elisir d’Amore (Malte, Nice et Avignon), Marcello dans La Bohème (Avignon), Harlekin dans Ariadne auf Naxos (Toulouse), Don Fernando dans Fidelio, Marullo dans Rigoletto et Taddeo dans L'Italienne à Alger (Rennes), Papageno dans La Flûte Enchantée (Opéra en plein air, Nancy), L’Horloge et Le Chat dans L’Enfant et les Sortilèges (production du Festival d'Aix-en-Provence au Bahreïn), Moralès dans Carmen (Metz, Lille, Avignon et Nancy), Dialogues des Carmélites (Angers, Nantes), Der Heerrufer des Königs dans Lohengrin (Angers, Nantes, Saint-Etienne), Octave dans Les Caprices de Marianne d'Henri Sauguet (tournée en France), Sganarelle dans Le Médecin malgré lui (Saint-Etienne), Le Garde-Chasse dans La Petite Renarde Rusée (tournée en France), Le Prince de Mantoue dans Fantasio d'Offenbach (Rouen), ou encore Silvano dans Un Ballo in Maschera (Nancy et Luxembourg) et Le Père dans Coraline de Turnage (création française à Lille).

 

Dans le répertoire baroque, il a chanté Jupiter dans Platée de Rameau (Budapest), Belus et Un Guerrier dans Le Temple de la Gloire de Rameau (San Francisco), Thésée dans La Belle Mère Amoureuse - parodie d'Hippolyte et Aricie de Rameau (tournée avec le Centre de Musique Baroque de Versailles), Palémon dans Naïs de Rameau (Budapest), La Discorde dans L’Europe Galante de Campra (Festival de Potsdam-Sanssouci et Prague) et chante dans The Fairy Queen de Purcell (Festival d’Hardelot) et Armide de Lully (tournée avec le Concert Spirituel).

 

Son répertoire de concert comprend des œuvres telles que le Deutsches Requiem de Brahms, le Requiem de Fauré, le Requiem de Campra, L'Oiseau a vu tout cela d’Henri Sauguet, la Messe Solennelle de Berlioz, les Carmina Burana de Carl Orff, la 9e Symphonie de Beethoven ainsi que la reprise d’œuvres plus rares telles que Uthal de Méhul, Proserpine de Saint-Saëns, Les Horaces et Tarare de Salieri, Hypermnestre de Gervais, Maître Péronilla d’Offenbach.

 

Lors de la saison 2019-2020, il chante Landry dans Fortunio (Opéra Comique), L'Horloge et Le Chat dans L'Enfant et les Sortilèges (Limoges), Mercutio dans Roméo et Juliette (Bordeaux), Starek dans Jenufa (Toulouse), Ping dans Turandot (Lille). Au concert, on l'entend dans Jeanne au Bûcher d'Honegger (Lille) et Les Nuits d'Eté de Berlioz (Saint-Etienne).

you-800x400.png

Hervé Le Guillou