© 2019 - BLG Artist Management

(c) Marco Borggreve

Anna Bolena - Donizetti

Wiener Staatsoper.

Avril 2011.

Cosí fan tutte - Mozart

Théâtre des Champs-Elysées.

Avril 2012 (création en novembre 2008).

Eric GENOVESE   -   Metteur en scène / Récitant

 

Sociétaire de la Comédie-Française

Diplômé du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, Eric Génovèse mène en parallèle trois activités : comédien, récitant dans des ouvrages musicaux, et metteur en scène au théâtre et à l’opéra.

 

En tant que comédien, il se voit proposer immédiatement des rôles majeurs dans des productions remarquées ; il joue ainsi Pasolini et aborde Corneille (Cléandre de La Place Royale et Ptolomée de La Mort de Pompée) mis en scène par Brigitte Jaques-Wajeman et Stanislas Nordey. En 1993, année de son entrée à la Comédie-Française, il est Louis Laine dans L’Échange de Claudel à la Comédie de Genève. Depuis, il interprète au Théâtre Français les grands rôles du répertoire classique et contemporain sous la direction de metteurs en scène comme Youssef Chahine, Jorge Lavelli, Georges Lavaudant, Roger Planchon, Daniel Mesguich, Anatoly Vassiliev, Lukas Hemleb, Joël Jouanneau, Jean-Luc Boutté, Denis Podalydès, Andrei Serban, Ivo van Hove ou Robert Wilson… Son répertoire comprend des auteurs aussi divers que Shakespeare (Hamlet et La Tempête), Molière évidemment (Cléante de L’Avare, Covielle du Bourgeois Gentilhomme, le rôle-titre du Tartuffe, Philinte du Misanthrope, Amphytrion…), les tragiques, Racine (Hippolyte de Phèdre, Oreste d’Andromaque et Xipharès de Mithridate), Corneille encore (Tite et Bérénice, Clitandre), mais aussi Feydeau, Rostand, Duras, Tony Kushner, Copi, Lars Noren ou La Fontaine… On l’a vu au cinéma et à la télévision sous la direction de James Ivory, Benoît Jacquot, Gérard Vergez entre autres.

 

Au cours des dernières saisons, on a pu le voir sur les scènes de la Comédie-Française dans La Grande Magie d’Eduardo De Filippo, dans Les Naufragés de Guy Zylberstein, dans La Pluie d’été de Marguerite Duras, Peer Gynt, La Place Royale, Phèdre, Les Trois Sœurs, Cyrano de Bergerac, L’Anniversaire d’Harold Pinter, Lucrèce Borgia, Le Misanthrope, La Double Inconstance, La Mer d'Edward Bond. Il se produit en outre dans un spectacle de cabaret réunissant les comédiens du Français autour des chansons de Georges Brassens. A l'été 2016, il joue le rôle de Wolf von Aschenbach dans Les Damnés d'après Visconti au Festival d'Avignon (Palais des Papes), spectacle régulièrement repris à Paris depuis ainsi qu'en tournée à New York puis à Epidaure. Il participe également à La Règle du jeu de Jean Renoir, La Résistible Ascension d'Arturo Ui de Bertolt Brecht, L'Eveil du Printemps de Frank Wedekind, Electre/Oreste d'Euripide,  L'Heureux Stratagème de Marivaux.

 

Son activité musicale, née d’un apprentissage du piano dès l’enfance, se concrétise par une intense participation en tant que narrateur lors de concerts ou des versions scéniques d’œuvres comme le Lélio de Berlioz, Le Martyre de Saint Sébastien de Debussy, Le Roi David de Honegger, L’Histoire du Soldat de Stravinsky, Le Serment de Tansman (enregistré pour Harmonia Mundi), L’Histoire de Babar de Poulenc, Pierre et le Loup de Prokofiev, L’Enlèvement au sérail de Mozart (Bassa Sélim), Hydrogen Jukebox de Philip Glass, The Young Person’s Guide to the Orchestra de Britten, Peer Gynt de Grieg… avec les orchestres philharmoniques de Radio-France, du Luxembourg, de Lorraine, l’Ensemble Orchestral de Paris, l’Orchestre National de France, à l’Opéra de Rome, Salle Gaveau, au Capitole de Toulouse et au Théâtre des Champs-Elysées sous la direction notamment de Kurt Masur, John Nelson, Emmanuel Krivine, Alain Altinoglu, Jean-Christophe Spinosi, Vladimir Cosma… ou en formation chambriste avec le Trio Wanderer, Gordan Nikolitch, Claire Désert, Muza Rubackyté ou encore avec le baryton Matthias Goerne. Au cours de l’été 2012, il fait ses débuts au Japon dans Jeanne d’Arc au Bûcher d’Honegger (Frère Dominique) dans le cadre du Saito Kinen Festival de Matsumoto, production reprise lors de la saison 2014-2015 à l’Opéra de Monte-Carlo, à la Halle au Grains de Toulouse, à la Philharmonie de Paris (Orchestre de Paris, dir. Kazuki Yamada) puis au Lincoln Centre de New York (New York Philharmonic, dir. Alan Gilbert), aux côtés de Marion Cotillard. Il prête sa voix lors de l’enregistrement de Une Journée de Martial Caillebotte avec le Chœur régional Vittoria d’Île-de-France et l’Orchestre Pasdeloup et retrouve l’Orchestre National de France pour La Machine de Trurl de Pascal Zavaro à Radio-France.

 

Enseignant l’art dramatique en lycée et au Cours Florent, il signe sa première mise en scène, Les Juives de Robert Garnier au Théâtre du Marais en 2001. Il met en scène avec la collaboration de l’IRCAM Le Privilège des Chemins de Fernando Pessoa à la Comédie-Française en 2004 et met en scène la pièce Erzulie Dahomey de J.-R. Lemoine à la Comédie Française en 2012.

 

L’Opéra National de Bordeaux lui confie sa première mise en scène lyrique, Rigoletto, en 2007. En début de saison 2008-2009, il met en scène Cosí fan tutte au Théâtre des Champs-Elysées repris en avril 2012. Il est réinvité par l’Opéra National de Bordeaux pour mettre en scène l’opéra L’Ecole des Femmes de Rolf Liebermann lors de la saison 2010-2011, et met en scène Anna Bolena de Donizetti à la Staatsoper de Vienne (Netrebko, Garanca, D’Arcangelo, direction Pidò - DVD).

 

Eric Génovèse est Chevalier dans l’Ordre des Arts et Lettres.

Lors de la saison 2019-2020, en dehors de ses activités à la Comédie-Française, il participera à Jeanne au Bûcher d'Honegger dirigée par Alain Altinoglu avec l'Orchestre National Symphonique du Danemark (Copenhague) et sera le récitant dans Le Carnaval des Animaux de Saint-Saëns dans une mise en scène de Côme de Bellescize (Théâtre de Rungis).

 

Hervé Le Guillou